Articles les plus consultés

11 octobre 2007

Sculpture en "sucre"



Dans le cadre de "The Unilever Series"(sponsoring par Unilever) présenté dans "the Turbine Hall"de la Tate Modern du 11 octobre 2005 au 1 mai 2006, une installation de Rachel Whiteread.
"Le grand hall de la Tate Modern (qui abritait la turbine de cette ancienne centrale électrique) est consacré, sous le patronage d’Unilever, à des installations d’ordinaire gigantesques.
Celle-ci que le site décrit en détail, est une accumulation de blocs de polystyrène blancs, moulages de cartons de rangement. On s’introduit dans un labyrinthe de blancheur froide, entre des murs bien droits, bien rangés. Tout est en ordre, les accumulations sont cubiques, ordonnées, une tour domine l’ensemble, pas un cube ou presque n’est de travers. Ce pourrait être une gigantesque sculpture minimaliste, qu’on apprécierait comme telle, mais Rachel Whiteread y rajoute une dose de sentimentalité: pour ce travail, l’artiste est partie d’un carton trouvé dans le grenier de la maison de sa mère, maison qu’elle vidait après son décès. Elle l’a remplie de plâtre, puis moulé et dupliqué. Trop de fantômes rodent. Nous propose-t-elle donc d’errer dans les labyrinthes de sa mémoire ? Ils manquent de chaleur. La pureté minimaliste s’est estompée..."
Blog Amateur d'Art par "Lunettes rouges": http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2005/11/