Articles les plus consultés

21 février 2011

Les pénétrations d'Ernesto Neto

Tom McCarthy met en mots l'histoire montrée par Ernesto Neto : celle d’une passion pour une femme à l'intérieur de laquelle l’artiste aimerait pénétrer, non pas par la seule pénétration sexuelle, mais par toute sa peau, tous ses pores, tous ses interstices, pénétrer ses secrets, mus par un désir fou d'intériorité et par une passion si particulière que l’on se pose d’emblée la question : cette femme existe-t-elle ou est-elle une production mentale ? Les deux probablement. Tom McCarthy l'écrit très bien le désir et l'impossibilité - “inventorise what I was loosing” : cette impossibilité toujours, de savoir ce qu’il y a “dedans”, à l’intérieur de l’autre, et comment faire pour pénétrer dans les tréfonds de l’âme et du corps confondus.



Le boîtier dessiné par Ernesto Neto souligne encore cette folie du désir : une gaufre, un coussin, des coutures... C’est plastique et littéraire, purple et cousu, architectural et corporel. On n’en finit pas de désirer ouvrir la boîte de Pandore et de se mirer à l’intérieur dans les espaces sensoriels d’Ernesto Neto, dont le directeur de la Hayward Gallery à Londres, Ralph Rugoff, dit avec justesse que “Son travail est multisensoriel, il en appelle à votre sens du toucher et à votre odorat. Neto crée des installations de nature abstraite et biomorphique – des installations qui évoquent la peau et l’intérieur du corps humain...

Extraits de l'article paru sur le site "les quotidiennes" : http://www.lesquotidiennes.com/book-chastity

A l'intérieur de ce coffret, 8 tirages originaux sur papier photo et 8 autres sur papier coton qui montrent des vues de son installation créée en 2009 au Toyota Municipal Museum of Art (Japon). Paru aux éditions Editions Take5 (http://www.take5editions.com/) spécialisées en livres d'artistes.

La présentation du livre par les graphistes du Gva Studio.