Articles les plus consultés

13 avril 2011

L'appel de la nature


L’association Grandeur Nature anime un festival en pleine nature se déroulant dans le parc Régional du Queyras depuis 2005, tous les étés de Juillet à Août. Il se compose d’un volet de programmation cinéma en plein air et d’un volet de résidences artistiques donnant lieu à la création de parcours d’œuvres originales dans la montagne. Ce projet vise à sensibiliser le public du parc naturel à la culture artistique contemporaine.

A partir de la session 2009, les résidences d’été Grandeur Nature ont mis en avant les spécificités du Festival depuis cinq ans et se sont orientées en faveur des étudiants des écoles d’art, des écoles d’architecture et des écoles du paysage de la deuxième à la cinquième année et post-diplômes. L’écologie, le développement durable, l’art environnemental sont autant de notions au cœur des activités de Grandeur Nature. Le but des résidences d’été est de réfléchir ensemble à ces notions, par une compréhension des problématiques et des enjeux de plusieurs disciplines (art, sociologie, économie, philosophie, architecture, poésie…) , de différentes échelles (de l’essayiste au berger, du représentant politique à l’architecte, etc.) par des réponses plastiques. Attention , les candidatures sont reçues jusqu'au 6 mai 2011.

Plus de détails sur le site de l'association : http://www.festivalgrandeurnature.com/


Rappelons également d'autres initiatives dont nous vous avons déjà parlé et qui proposent des interventions en milieu naturel, comme Sites en Ligne, avec qui notre école entretien des relations privilégiées : http://www.sitesenligne.be/


Et pour suivre dans l'ambiance, signalons plusieurs expositions, dont « L'idée de nature », du 21 avril au 22 mai 2011 à la Kunsthalle de Mulhouse : http://www.kunsthallemulhouse.com/actualites/exposition-l-idee-de-nature.php ; et aussi, du 23 mars au 24 juillet 2011, "La Ville fertile" à La Cité de l'architecture & du patrimoine au Palais de Chaillot (Paris) : http://www.citechaillot.fr/exposition/expositions_temporaires.php?id=161 .


Avec La Ville fertile, il s’agit pour la Cité de traiter en détail l’un des sujets majeurs du moment en replaçant la question de la nature en ville dans une perspective large, qui en aborde les dimensions historique, sociale, culturelle, botanique autant qu’écologique. L’exposition, composée de deux séquences, propose une immersion dans le monde végétal et urbain, en même temps qu’elle donne à voir les différents éléments qui le traversent : l’horizon, l’eau, le vent, le paysage urbain, les sons…

Précisons que la première séquence de l’exposition, intitulée « L’Objet du désir », a été confiée, pour le commissariat et la scénographie, à l'architecte de paysages Nicolas Gilsoul, également professeur à l'Académie royale des Beaux-arts de Bruxelles, École Supérieure des Arts.