Articles les plus consultés

24 octobre 2008

Sculpture funéraire : "ni fleur ni couronne"

La Galerie Koma (Jean-Pierre Denefve) et la maison de la culture de Tournai (Jacky Legge) ont proposé à des artistes plasticiens de créer des couronnes mortuaires contemporaines.

Un certain nombre d’entre elles seront présentées dans une chapelle funéraire datant de 1853, devenue propriété communale, ainsi que sur la sépulture de Jean Noté. La liberté était laissée aux artistes de choisir le ou les matériaux, d’y inclure des valeurs symboliques. Les seules contraintes étaient que les œuvres devaient être conçues par paires, correspondre aux gabarits des couronnes historiques taillées dans la pierre bleue, le marbre,… ou coulées en céramique et, enfin, s’inscrire dans l’esprit des lieux.

Des artistes belges, français, néerlandais et italiens ont répondu à l’appel aux projets : Manu Anciaux, Thomas Boucart, André Chabot, Marie Chantelot, Fred Degand, Mario Ferretti, Vincent Gagliardi, Patrick Guaffi, Gianni Guidi, Ale Guzzetti, François Huon, Jacques Iezzi, Michel Jamsin, Caroline Léger, Jean-Claude Legrand, Mireille Liénard, Xavier Michel, Yvonne Mostard, Marco Pellizzola, Roger Remacle, Romina Remmo, Sophie Ronse, Jean-Claude Saudoyez, Jacques Vandamme.

Les projet, version papier, font l’objet de l’exposition à la galerie Koma.Les créations déclinent, chacune à leur manière, le rapport à l’absent ou à l’inéluctable, avec sa propre disparition.

Maison de la culture de Tournai : http://www.maisonculturetournai.com/

"Ni fleur ni couronne", à partir du 29 octobre, à la Chapelle Boulogne-Bochard (carré 63) et sépulture de Jean Noté (Champs Elysées) au Cimetière du Sud de Tournai.
Exposition des projets sur papier à la Galerie Koma, Rue des Gades 7 à 7000 Mons, du 29 octobre au 22 novembre 2008.


Si le nom de Jacky Legge est étroitement lié à la Maison de la Culture de Tournai, il faut également souligner qu'il est un grand spécialiste (devant l'éternel?) du patrimoine funéraire et du "mortuaire" en général : Conservateur du Patrimoine architectural des Cimetières tournaisiens et Coordinateur de la Commission pour la Sauvegarde du Patrimoine architectural des Cimetières de l'Entité de Tournai, il est également l'auteur de nombreux ouvrages de référence dédiés à sa passion; parmi ceux-ci, on citera "Symboles funéraires, abréviations, imageries de nos cimetières".

"La couronne est symbole d'éternité par le cercle qu'elle épouse, forme sans début ni fin. Elle peut être constituée de tiges de pavot (sommeil éternel), de laurier ou de chêne (gloire), de lierre (éternité et attachement), d'immortelles (immortalité), de pensées (souvenir, libre pensée), de roses (amour), de fleurs variées…La couronne végétale est souvent, à la fois mort et promesse de naissance, par le fait que la tige a été arrachée ou coupée, mais qu'elle comporte fruits ou fleurs. La couronne mortuaire peut symboliser l'élection paradisiaque, la promesse de la vie éternelle et la couronne du Christ."
Jacky Legge. Extrait d'une liste de symboles connus et moins connus que l'on peut découvrir sur le site : http://fr.vivat.be/culture/article.asp?pageid=656

Si le funéraire vous intéresse, on en parle sur "Droits funèbres": http://droitsfunebres.blogspirit.com/tag/s%C3%A9pulture ; et pourquoi ne pas faire un saut au prochain "Funéraire", salon professionnel international de l'art funéraire à Paris - Le Bourget : http://www.salon-funeraire.com/fr/accueil/index.php