Articles les plus consultés

19 décembre 2008

Richard Serra, "le défi du sculpteur"


Après la réinstallation de "Clara-Clara" du sculpteur Richard Serra aux Tuileries, voici celle de " Slat " (un château de cartes composé de cinq plaques d'acier de 20 tonnes chacune, et de 11 mètres de haut). Le nouveau site choisi est au pied de La Grande Arche; dans le cadre du musée d’art contemporain à l’air libre, crée par l’EPAD (Etablissement Public pour l’Aménagement de la Défense) dans les années 1970.

Interview intéressante du sculpteur Richard Serra ; il y revient sur son exposition au Grand Palais, dans Le Figaro du 15/12/2008 : "Serra: «Mon plus grand défi a été le Grand Palais»" ; http://www.lefigaro.fr/culture/2008/12/15/03004-20081215ARTFIG00548-serra-mon-plus-grand-defi-a-ete-le-grand-palais-.php

...]Mon plus grand défi a été le Grand Palais. Je n'ai pas pu faire de maquette, ni voir les pièces érigées avant leur installation au Grand Palais, je ne pouvais pas anticiper le rapport d'échelle. Mais c'était glorieux de travailler au Grand Palais, la lumière de ce palais de cristal est sublime, c'est une des plus belles choses que j'ai accomplies et je dois dire que les Français y ont répondu d'une façon que je ne pouvais pas prévoir.Tous ceux qui entraient au Grand Palais, la comprenaient d'instinct. Les enfants. Les personnes âgées. Ceux qui ne la comprenaient pas avaient sans doute des préjugés avant même de la voir. On n'avait pas besoin de savoir quelque chose en art ou en sculpture pour comprendre comment cette pièce opérait dans l'espace. Au fur et à mesure que vous bougiez, elle bougeait. Cela donnait une mesure de votre corps par rapport à l'espace, la mesure de l'architecture, cela vous connectait à la révolution industrielle du XXe par le travail de l'acier manufacturé, votre équilibre enregistrait automatiquement l'effet produit par cette pièce dans le volume immense du Grand Palais.[...
Lire également l'interview : "Il faut marcher dans la sculpture" dans le monde du 20
En aménageant les espaces publics, l'EPAD a fait aussi appel à de nombreux artistes contemporains, tels que Takis, Venet, Miro, César, Calder, Caro depuis 1970. La Défense offre aujourd'hui aux visiteurs un ensemble de plus de 60 sculptures monumentales, constituant l'un des plus grands musées d'art contemporain à ciel ouvert au monde. L'EPAD, à travers son service des affaires culturelles, poursuit et développe l'acquisition d'œuvres d'art monumentales.
Nous avons évoqué cette exposition à plusieurs reprises :