Articles les plus consultés

25 octobre 2010

Anish Kapoor, le transformateur d'espace

Grand succès à la FIAC de Paris pour Anish Kapoor avec sa sculpture "Slug"(2009) (ici à Londres); et comme dit la dépèche AFP "Avec ses quatre mètres de haut, ses six mètres de long, ses quatre mètres de profondeur, cette oeuvre, réalisée en 2009, semblait vouloir déborder du stand du galeriste Kamel Mennour " (http://www.kamelmennour.fr/, nouveau site en attente).
De passage à cette occasion, le sculpteur a été amené à évoquer son projet pour le Grand Palais qui l'accueille du 13 mai au 20 juin 2010, dans le cadre de "Monumenta"; les informations restent vagues mais prometteuses... Lire la dépêche AFP http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h4k6O8WpSGFvXNCHx3U8OzqatpeA?docId=CNG.0ed55b9232f666d448b8c832d66f1873.131 dont voici quelques extraits :

"Ce sera une seule oeuvre, une seule couleur, une seule forme", déclare Anish Kapoor... L'artiste botte en touche, en riant, dès qu'on lui pose une question un peu trop précise sur son projet car "c'est important que les gens puissent découvrir l'oeuvre avec une certaine innocence"."Le Grand Palais est un espace incroyable, merveilleux, qui paraît encore plus grand quand on est dedans" ... "Son échelle représente une véritable défi... L'idée générale de l'oeuvre? "Je veux que les visiteurs éprouvent une sorte de choc, esthétique mais aussi physique, que lorsqu'ils entrent dans la Nef, ils s'exclament "Wahoo! Est-ce possible?". "Cela doit susciter l'interrogation du visiteur : comme je suis petit, combien c'est grand",... "Je suis très intéressé par les problèmes d'architecture, de profondeur. Cette oeuvre va transformer l'espace en deux expériences successives, en mélangeant une sorte d'intérieur et une sorte d'extérieur, dans la nef... Le visiteur sera actif, par le mouvement de son corps qui traversera l'oeuvre, et incité à entrer en contemplation voire en méditation. Pour Monumenta, la sculpture sera "totalement monochrome", indique Kapoor qui veut inonder le visiteur avec la couleur. Alors rouge comme beaucoup de ses oeuvres? Il n'en dira rien cette fois-ci mais cela semble probable...

Et si c'était un de ces jeux de miroirs courbes dont le maître a le secret et qui reflète nef et spectateur ???

Rappelons que Anish Kapoor prépare également la tour pour les jeux olympiques de Londres de 2012 : http://acasculpture.blogspot.com/2010/04/anish-kapoor-le-tour-de-mittal.html