Articles les plus consultés

16 octobre 2009

Pierre Soulages, lumière noire


Pierre Soulages lithographie 1970


De l'influence de la sculpture...
"Je me souviens d'une visite au Louvre, dans ces années-là. Une oeuvre mésopotamienne m'a arrêté très fortement ; je me suis demandé pourquoi. Qu'avais-je à voir avec l'homme qui avait fait ça ? Rien. Que signifiait-elle pour ses contemporains, par rapport à leur culture, à leur religion, à leur ordre social ? Je n'en savais rien. Le sens qu'elle avait alors m'était inconnaissable. Il était sans importance. Alors, qu'est-ce qui se passait ? Cette sculpture de basalte noir était une chose, et non un signe. Cette sculpture allait beaucoup plus loin qu'un signe et elle mobilisait en
moi quelque chose de ce que j'étais. Elle n'était donc pas réductible à un sens, à des mots. Une oeuvre, ce ne sont pas des mots : si on veut des mots, on écrit, on ne peint pas. La peinture n'est pas là pour dire."


Exposition "Soulages", au Centre Pompidou, place Georges-Pompidou, Paris; jusqu'au 8 mars 2010. http://www.centre-pompidou.fr./Pompidou/Manifs.nsf/AllExpositions/1F34F8382E5324A5C12575CC0032C831?OpenDocument&sessionM=2.2.2&L=1 (voir le dossier pédagogique)

Voir aussi : "SOULAGES. LE TEMPS DU PAPIER", Musée d'art moderne et contemporain de la Ville de Strasbourg; du 31 octobre 2009 au 3 janvier 2010 http://www.musees-strasbourg.org/

Et tout simplement : http://www.pierre-soulages.com/