Articles les plus consultés

16 décembre 2009

Fernando Botero, les anciens et les modernes...



Fernando Botero désavoue le Prix qui porte son nom

BOGOTA (COLOMBIE) [15.12.09] – Le Prix Fernando Botero, qui récompense depuis 2005 un jeune artiste colombien de moins de 35 ans, n’aura pas d’édition 2010. La décision a été prise après que Botero a exprimé clairement son désaveu, considérant que les œuvres récompensées en 2009 étaient très mauvaises.
En Colombie, le prix le plus médiatique de l’art contemporain ne sera plus décerné. Le Prix Fernando Botero, inauguré en 2005 sous le patronage du célèbre artiste colombien, récompensait un jeune artiste de moins de 35 ans, et était doté de 100 millions de pesos (34 000 euros). Selon le quotidien de Bogota El Tiempo, la Fondation des jeunes artistes colombiens, qui dirige le prix, a décidé de mettre fin à la remise de la récompense. Cette décision fait suite à des propos tenus dans la presse fin novembre par Fernando Botero. Dans un magazine colombien, Botero a déclaré qu’il était très mécontent des œuvres primées, qu’il trouve « très pauvres ». « C’est avec une grande consternation que je regarde la piètre qualité des œuvres récompensées par un jury international » s’exclame-t-il dans les colonnes du magazine. Il poursuit : « Il y avait de meilleures œuvres sélectionnées. Les prix sont allés à de très mauvaises.» La Fondation, dirigée par Maria Elvira Pardo, se dit très surprise par la position de l’artiste. Pour la directrice, Botero soutenait un festival d’art contemporain, et aurait du comprendre que des sensibilités différentes de celles du plus célèbre artiste colombien pouvaient s’y exprimer. La Fondation a décidé de ne pas continuer à décerner ce prix, pourtant un des plus importants du pays, mais va continuer à soutenir la jeune génération colombienne lors d’autres évènements et résidences d’artistes.


Pour en voir plus (peintures) : http://www.must-love-art.com/arts-of-botero.html