Articles les plus consultés

16 juillet 2010

Les classiques du XXe siècle en liberté

Picasso, Centaure phallique II (1960), or coulé;old cast, tirage n°10. H:15,2 cm

Plus de 80 sculptures des "maîtres du XXe siècle", dont le Penseur de Rodin, la Vénus hystérique de Dali ou le Char de Médée de Braque, sont réunies pour la première fois dans une exposition à Saint-Dié (Vosges), visible jusqu'au 10 octobre.
"L'exposition est née de la volonté de rapprocher les sculpteurs qui ont marqué de leur génie le siècle, de Rodin à Arman", explique l'initiateur de la manifestation, Armand Israël, ayant-droit du sculpteur Georges Braque et principal prêteur des oeuvres exposées.
Du modeste "Centaure phallique" de Picasso au monumental "Ours" de François Pompon, les 84 sculptures sont exposées à la "Tour de la liberté" de Saint-Dié, une dizaine d'entre elles prenant place dans le parc du site ou dans un bassin extérieur, dont "Le baiser" de Rodin.
Extrait de dépêche AFP : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gZqhb4J68HQLWM7x6JlluqgBPVCg

La "Tour de la liberté" dont il est question plus haut, abrite une prestigieuse collection de bijoux nés de la rencontre de Georges Braque, et d'un maître lapidaire, Henri-Edouard Heger de Loewenfeld (Armand Israël en étant l'héritier). Elle se compose de cinquante-deux bijoux, dont treize pièces uniques au monde. Cette tour a été érigée à Paris pour commémorer le bicentenaire de la Révolution française, pour ensuite être installée à Saint-Dié.


Tour de la liberté à Saint-Dié-des-Vosges par les architectes Nicolas Normier et Jean-Marie Hennin