Articles les plus consultés

17 juillet 2010

Maurizio Cattelan, le repos du boucher


Maurizio Cattelan, WE, 2010. Installation à la Menil Collection, Houston. Photo: Zeno Zotti
Longtemps, Maurizio Cattelan a eu la réputation d'un artiste essentiellement loufoque, avec son pape écrasé par une météorite ou son déguisement en Picasso vieux. Ceux qui verront son œuvre la plus récente, WE, auront de lui une idée un peu différente.
Pour voir WE, il faut se rendre sur l'île grecque d'Hydra, au large d'Athènes, et marcher jusqu'à l'ancien abattoir... Dehors, c'est la mer, le soleil, les voiliers qui suivent la côte. Dedans, c'est le ciment gris, le fer rouillé. Cattelan a perçu la contradiction et décidé de l'aggraver. Au centre de la salle, il a placé un joli lit ancien, réduction de moitié d'un lit normal de style Empire, du genre de ceux où il dormait, enfant, dans sa Vénétie natale - il est né à Padoue, en 1960. Sur le drap, deux mannequins de cire sont couchés côte à côte. Tous deux ont été modelés à échelle un demi, celle du lit, et revêtus de chemises blanches et de costumes sombres à leur taille anormale...
Le site de la Fondation Deste : http://www.deste.gr/en/index.html et aussi (en pdf) : http://downloads.deste.gr/activities_83-09.pdf
Nous vous avons déjà parlé de Maurizio Cattelan :
"WE", Deste Foundation, Project Space, Hydra (Grèce). Jusqu'au 30 septembre 2010