Articles les plus consultés

03 septembre 2010

Edgar Degas, très plastique...

Edgar Degas "Petite danseuse de 14 ans"; coulée entre 1921 et 1931, modèle entre 1865 et 1881.
Statue en bronze avec patine aux diverses colorations, tutu en tulle, ruban de satin rose dans les cheveux, socle en bois. H. 98 ; L. 35,2 ; P. 24,5 cm. Paris, musée d'Orsay© RMN / DR


"Une exposition exceptionnelle de la totalité des 74 sculptures en bronze de l'impressionniste français Edgar Degas, marquées par l'idée du mouvement, a été inaugurée jeudi à Sofia.

Il s'agit de la seule exposition au monde de copies de chacune des 74 figurines, créées d'abord par Degas en cire ou en plastique, puis réalisées en bronze par sa famille après la mort de l'artiste, a annoncé le commissaire américain de l'exposition, Walter Maibaum. Sofia est la troisième escale de cette exposition présentée en novembre à Athènes et en mars à Tel-Aviv, a-t-il précisé. Les sculptures de Degas, avant tout connu en tant que peintre impressionniste, s'attachent aux mouvements du corps, d'où ses nombreuses pièces de danseuses et de chevaux en course. Degas n'avait exposé de son vivant qu'une seule sculpture en cire, la célèbre "Petite danseuse de 14 ans", marquée d'un réalisme inhabituel, qui lui attira alors de virulentes critiques. Ce n'est qu'après sa mort que sa famille découvrit quelque 150 sculptures en cire et en plastique, et fit faire des copies en bronze de 74 d'entre elles, afin de les conserver plus longtemps, a expliqué M. Maibaum. Chacune de ces figurines fut reproduite en 29 exemplaires en moyenne, a-t-il indiqué. Quatre musées dans le monde possèdent la quasi-totalité des sculptures en bronze de Degas, à l'exception d'une ou deux pièces manquantes : le Norton Simon Museum de Pasadena (Etats-Unis), le Musée d'Orsay de Paris, la Glyptothèque Ny Carlsberg de Copenhague et le Musée d'Art de Sao Paulo (Brésil). La collection complète exposée à Sofia jusqu'à fin octobre appartient à une fondation américaine, l'Abraham Center for Visual Art. Les 68 figurines en cire préservées après leur reproduction en bronze sont détenues par la National Gallery of Art à Washington, le Virginia Art Museum et le musée d'art de l'université de Yale aux Etats-Unis, ainsi que par le musée d'Orsay." Dépèche AFP.

Les lecteurs attentifs auront sans doute remarqué un anachronisme dans cet article où est évoqué à deux reprises la réalisation de sculptures en plastique par Degas (1834 - 1917). Il est tout à fait logique que l'artiste ait utilisé de la cire, matériau courant de modelage à cette époque,
par contre le plastique... Certes l'histoire des matières plastiques a connu ses premiers balbutiements à la fin du XIXème siècle, mais ces matières (par exemple le celluloïd, la galalithe, pour les boules de billard) étaient tout sauf modelables!
En réalité, il faut simplement se référer à la dépêche originale qui parle de "...74 sculptures that Degas originally carved out of wax, clay and plastiline and which were later cast in bronze..."
Wax étant la cire, clay la terre glaise et plastiline... la plastiline, sorte de préparation à base d’huiles, de cires minérales et de charges (terre sèche en poudre par exemple).

Pour tout savoir sur la plastiline : http://www.plastiline.fr/index.php

Cette matières est utilisée par les sculpteurs mais aussi par les designers; une des application les plus connue se trouvant chez les créateurs de carrosseries. Voir une firme spécialisée dans ce type de fournitures : http://www.kolb-technology.com/studioline/index.php?content=d_2_3_1



NB : La petite danseuse est datée de 1879-1881(on évoque de premières études en 1865) ; à l'origine en cire peinte, elle était agrémentée de cheveux, chaussons et robe de danse. "A priori ces sculptures n'étaient toutefois pas destinées à être montrées mais permettaient à Degas de fixer le mouvement pour ensuite servir de modèles à ses peintures", dixit wikipedia; diverses interprétations circulent cependant autour du statut de cette oeuvre, alimentées entr'autre par la présence d'un socle - vitrine voulu par Degas.