Articles les plus consultés

05 février 2009

Les grandes pointures de la sculpture engagée


Le communiqué de l'AFP : "Une sculpture en forme de chaussure géante, hommage au journaliste irakien Mountazer al-Zaïdi ayant lancé ses souliers sur l'ancien président américain George W. Bush, a été installée à Tikrit, à 180 km au nord de Bagdad, ville natale du dictateur déchu Saddam Hussein. L’œuvre de l'artiste bagdadi Laith al-Ameri mesure trois mètres de haut sur deux mètres cinquante de large, et représente une chaussure dans laquelle un arbre a été planté.Elle a été installée mardi dans le jardin de la Fondation de l'enfance, une organisation irakienne s'occupant d'enfants dont les parents sont morts dans les violences qui ont ravagé le pays depuis l'invasion américaine de mars 2003."Cette sculpture n'est pas une récupération politique par quelque parti ou organisation que ce soit", a déclaré Chaha al-Joubouri, directrice de la Fondation, chaudement applaudie par une foule d'environ 400 personnes."C'est un cadeau à la famille de Mountazer al-Zaïdi, un héros dont l'acte a permis à tous les Irakiens de relever la tête", a renchéri Faten Massiri, autre responsable de la Fondation. Le 14 décembre, le journaliste s'était levé brusquement en pleine conférence de presse du président américain et du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, avait crié "c'est le baiser de l'adieu, espèce de chien" avant de lancer ses deux chaussures sur M. Bush."


Cependant d'après l'AP : "La chaussure trônait depuis jeudi dans la cour de l'orphelinat de Takrit, en hommage au journaliste irakien qui lancé son mocassin sur l'ex-président américain George W. Bush à Bagdad. Mais la directrice de l'établissement a reçu l'ordre de la police de l'enlever. Fatin al-Nassiri a déclaré être obligée de retirer l'oeuvre d'art car une propriété du gouvernement ne peut être utilisée pour afficher des opinions politique. La chaussure en fibre de verre et cuivre, de la taille d'un canapé, avait été dévoilée jeudi à Takrit, ville natale de l'ex-président irakien Saddam Hussein. Elle est l'oeuvre d'un artiste résidant à Bagdad, Laith al-Amari."