Articles les plus consultés

04 février 2009

"Plensa : une sculpture qui ne laisse pas de marbre"


Sous ce titre, un article de Nice Matin à propos de l'installation d'une sculpture de Plensa à Antibes que nous avons déjà évoquée; rien de neuf sous le soleil de la (s)culture et de la communication : les dépenses sont affichées au centime près pour les matières culturelles, ce qui soulève invariablement un florilège de commentaires sur l'air de "...et on trouve des sous pour ça!"

« Si 200 000 € sont fournis par les amis de Picasso et le Port Vauban, il n'en
demeure pas moins que 300 000 e sont à la charge du contribuable. Personnellement, je préfère qu'on dépense l'argent de mes impôts pour améliorer la vie de ces millions de Français qui souffrent. Il serait utile de rappeler à nos dirigeants que Louis XVI s'intéressait beaucoup à l'art de la serrurerie pendant que le peuple crevait de faim », râle Robert.

Alors que dans le même temps sont effectuées, plus discrètement, des tas d'autres dépenses bien plus grandes, et qui mériteraient un minimum de réflexion de la part des citoyens que nous sommes...
Mais voilà, quoi de plus inutile que l'art dans la ville...