Articles les plus consultés

22 février 2012

Don Brown et Yoko sa muse...


Le sculpteur anglais Don Brown (1962-) vit et travaille à Londres. Cela fait maintenant près de quinze ans qu'il a fait le choix de représenter uniquement son épouse Yoko. Ses sculptures, de taille réduite par rapport à l'échelle humaine, sont réalisées en "faux marbre", une résine acrylique combinée au plâtre. La représentation se veut très "réaliste"... Il réalise également de nombreuses photos à partir de ses propres sculptures.

A bien y regarder, Don Brown brouille les pistes de la sculpture. Bien qu'attachés à une vérité de la représentation, ses objets s'éloignent de la réalité en refusant d'entrer dans un rapport mimétique d'échelle et de coloris.
Ses plâtres blancs ou noirs ont la délicatesse de la peau mais n'en ont pas la saveur. De la même manière, si l'artiste fait de ses sculptures un instantané suspendu dans le temps, chacune de ses œuvres forme au contraire le résultat d'un travail patient et minutieux.
Yoko est donc un ovni dans le champ de la sculpture et l'occasion pour Don Brown de braver tous les attendus du genre. Depuis la fixation de l'instant, le mimétisme forcené des modèles et, bien entendu, jusqu'au sempiternel mythe de la muse...
Commentaire paru sur paris-art.com à l'occasion de l'exposition de l'artiste en 2008 dans la galerie parisienne.



Don Brown, exposition du 27 janvier au 1 mars 2012 à l' Almine Rech Gallery à Bruxelles (20 rue de l'abbaye à 1050 BXL).

Attention, ne pas confondre : il existe également un Donald Brown, sculpteur de son état (également acteur à ses heures ) et né en 1963.