Articles les plus consultés

19 février 2012

Ai Weiwei, le chat et la souris...

 Ai Weiwei, dans les ruines de son atelier(janvier 2011). 
Une péripétie parmi d'autres, dans le conflit qui l'oppose aux autorités de son pays.

 “Ai Weiwei : Entrelacs” est la première grande exposition en France consacrée à cet artiste et homme de communication qui observe l’état du monde, l’analyse et tisse des liens avec ses semblables par de multiples canaux. L’exposition, qui présente également des vidéos de l’artiste, est centrée sur les photographies d’Ai Weiwei : celles par lesquelles il rend compte des mutations profondes du paysage urbain de son pays ; celles aussi qui relèvent d’une démarche plus artistique : le Conte de fées pour la documenta de Kassel et les innombrables photos numériques diffusées sur son blog ou à l’aide de son téléphone portable.
Par la richesse de son iconographie, cette exposition consacrée à Ai Weiwei tend à montrer la diversité et la complexité du personnage et sa manière d’être constamment en relation avec le monde. D'où cette idée d’entrelacs, de liens qui ne cessent de se tisser par-delà les frontières et les obstacles en tout genre.
Placé en détention le 3 avril 2011 par les autorités chinoises, libéré sous caution le 22 juin 2011, il est, à ce jour, toujours interdit de sortie du territoire.
Extrait de la présentation de l'exposition sur le site du "Jeu de Paume": http://www.jeudepaume.org/index.php?page=article&idArt=1500&lieu=1
"Ai Weiwei : Entrelacs", du 21 février au 29 avril 2012
"C'est dingue qu'un état aussi fort (ndlr : la Chine) puisse se sentir déstabilisé par un geste aussi simple qu'un clic de souris." Extrait d'une interview parue dans le Télérama du 15 février 2012

Découvrir le "Petit Journal d'Ai Weiwei"

 Le site de l'artiste est très "minimaliste"(volontairement?), avec juste trois photos; et le titre très ambigu de "fake" : http://www.aiweiwei.com/

FAKE Design est une agence d'architecture chinoise créé par l'artiste et dirigée pas sa femme Lu Qing. Elle s'est illustré par de près de 70 constructions et projets paysagers ainsi que sa participation au Stade national de Pékin, pour les Jeux olympiques d'été de 2008. Le monumental projet ORDOS 100, à Ordos en Mongolie Intérieure pour construire une ville entière.
Créé par Ai Weiwei sous le nom de FAKE DESIGN en 2000 peu après qu'il eut développé ses projets pour sa maison "Studio House" et le Chinese Art Archive and Warehouse (CAAW), l'agence est connue pour refléter l'influence d'Ai Weiwei dans la contestation artistique du régime chinois.
 (Wikipedia) (le lien proposé par "Sculpture" est vers le site d'ARTE; par contre le lien "ordos 100" donné par la chaine renvoie à des assurances auto?)

Découvrir la vidéo (trailer) du bureau d'architecture Herzog & de Meudon à propos du "Bird's Nest" : http://www.herzogdemeuron-film.com/en/trailer/

Maquettes d'étude pour le stade olympique de Pékin.(visibles dans la vidéo)

Lire l'article très complet sur les "contradictions architecturales" de l'artiste :  http://laboratoireurbanismeinsurrectionnel.blogspot.com/2011/12/ai-weiwei-dissidence-contradictions.html

"ORDOS 100", une intallation de Ai Weiwei (500 m2), présentée au dans le cadre d'une exposition "Art and Architecture", au Kunsthaus Bregenz, à Bregenz, en Autriche. EPA/ENNIO LEANZA. Lire article pour complément d'info : http://www.alaintruong.com/archives/2011/07/16/21616182.html
 
Vidéo de présentation de l'exposition :  http://www.youtube.com/watch?v=EQbK0AYMlLY

Et ne manquez pas le numéro spécial de Libération paru ce 21 février 2012! Ici la page centrale du numéro...

«Crabe de rivière se dit "hexie" en chinois: c'est le mot vulgaire pour "censure" car sa prononciation en chinois est la même que celle du mot "harmonie". Or le gouvernement chinois invoque depuis 2004 la nécessité d'une "société harmonieuse" ("hexie shehui") pour justifier la censure qu'il impose. Par dérision, les internautes ont adopté cet euphémisme». (Photo prise par Ai Weiwei spécialement pour «Libé»).

Ce n'est pas la première fois que nous parlons de cet artiste (ni la dernière) :
http://acasculpture.blogspot.com/2010/10/ai-weiwei-graine-de-contestation.html
http://acasculpture.blogspot.com/2010/11/ai-weiwei-sunflower-seeds-la-video.html
http://acasculpture.blogspot.com/2011/01/ai-weiwei-la-recolte-sannonce-benefique.html
http://acasculpture.blogspot.com/2011/04/ai-weiwei-du-bronze-la-tole.html