Articles les plus consultés

24 novembre 2009

Isadora Duncan, "Une sculpture vivante"

"La danse" (1912) Antoine Bourdelle; bas-relief sur la façade du théâtre des Champs Elysées
« Lorsque la grande Isadora Duncan a dansé devant moi, trente ans de ma vie regardait tous les grands chefs-d’œuvre humains s’animer soudain dans ses plans ordonnés du dedans par tout l’élan de l’âme ».
Isadora Duncan (1877 - 1927) "Une sculpture vivante", une exposition au musée Bourdelle, présentée du 20 novembre 2009 au 14 mars 2010, consacrée à Isadora Duncan, l’une des sources d’inspiration du sculpteur, ainsi qu’en témoigne l’abondance de dessins conservés au musée. Première manifestation d’importance dédiée à cette figure pionnière de la danse, elle porte sur les années qu’Isadora passa en France. L’exposition s’articule en cinq volets restituant le contexte intellectuel et artistique d’une époque, et célébrant la danseuse. Défiant les conventions, Isadora dansait pieds nus, vêtue d'une tunique dévoilant sa nudité, sur des musiques d'esthétique romantique.


Musée Bourdelle18, rue Antoine Bourdelle à Paris.
Quelques précisions : http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=6408&document_type_id=2&document_id=72522&portlet_id=15833