Articles les plus consultés

21 mai 2010

François Rude, restauration triomphale

Arc de Triomphe : Denis Garnerin, le chef de chantier, et Etienne Poncelet, l’architecte des Monuments historiques, examinent la statue de François Rude, « la Marseillaise ». Comme les trois autres chefs-d’œuvre situés sur les piliers du monument, elle vient d’être restaurée et sera bientôt dévoilée au public.

A plus de quinze mètres au-dessus du sol, la tête de « la Marseillaise » a retrouvé sa pureté. Les coulures noires de la pollution et de la pluie ont définitivement disparu de cette sculpture monumentale de l’Arc de Triomphe. « Le visage de pierre est comme neuf. Nous lui avons redonné son expression d’origine », souligne, avec une fierté retenue, Denis Garnerin, chef de ce chantier exceptionnel.
Derrière les échafaudages et les bâches placées il y a deux mois sur les quatre piliers de l’Arc, l’opération de restauration est déjà en voie d’achèvement.
« Nous en sommes à la dernière étape. La plus délicate, celle de la patine. C’est la partie la plus artistique du travail qui nécessite de prendre du recul », souligne Etienne Poncelet, l’architecte des Monuments historiques chargé d’assurer simultanément la remise en état des quatre sculptures de l’édifice pour le Centre des monuments nationaux (CMN).




L'auteur de cette oeuvre "Le Départ des volontaires de 1792" , communément appelé "La Marseillaise", est l'œuvre la plus célèbre de François RUDE, un sculpteur français du XIXème. Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Rude et http://www.napoleon.org/fr/salle_lecture/articles/files/curieuse_histoire_Arc_triomphe1.asp#ancre6