Articles les plus consultés

20 mai 2010

Monica Bonvicini, l'environnement


Monica Bonvicini, She Lies, 2010, Oslo. Photos Monica Bonvicini.


La sculpture de Monica Bonvicini, "She Lies" ("Elle ment"), a été inaugurée ce 11 mai 2010 dans le port intérieur d'Oslo, en face du Den Norske Opera & Ballett (L'Opéra et Ballet norvégien) en présence de Sa Majesté la Reine Sonja de Norvège.

She Lies est une sculpture monumentale réalisée en acier inoxydable et panneaux de verre mesurant environ 12 x 17 x 16 mètres. La pièce est installée de manière pérenne et flotte sur l'eau au milieu du fjord. En tournant autour de son axe en fonction des marées, la sculpture change d'aspect avec les reflets sur les miroirs et les surfaces translucides.

Un élément important de cette commande est la modification attendue dans la perception du site depuis la fin des travaux du bâtiment abritant l'Opéra. She Lies est conçu comme un monument sur le changement, la nostalgie et l'espoir, son propre mémorial. Un monument qui a pour thème la construction : sa beauté et ses visons implicites, la beauté de l'inachevé comme un état perpétuel de changement.
La sculpture de Monica Bonvicini est une interprétation en trois dimensions de la peinture de Caspar David Friedrich "Das Eismeer" (La mer de glace), 1823-24. Elle fait essentiellement référence au motif central de l'oeuvre : les pics massifs de glace, allégorie de la puissance et de la magnificence du Nord.

David Caspar Friedrich, Das Eismer, 1823-24



The synthesis of structure/skin/ornament explore the interface between nature and culture, or that of a cultural artefact. While reconstructing a famous Romantic painting, the work represents in a visual striking way the shape of an iceberg, as if one would have, by circumstances due to the global warming, ended up in the fjord in front of the opera house. A built ruin in best modernistic style, the sculpture on water will stand for a permanent state of erection/construction.” MB
Extraits et traductions sur base du communiqué de presse.

Monica Bonvicini expose également à la Galerie Max Hetzler du 30 avril au 5 juin 2010; Oudenarder Straße 16-20, Berlin (D). Nombreux documents à découvrir : http://www.maxhetzler.com/1036.0.html?&tx_hetzlergallery_pi1[exhibition_uid]=394&tx_hetzlergallery_pi1[modus]=overviewList&cHash=9e29921a37

"Light Me Black" (2009), tubes fluorescents, fixations métalliques et structure d'acier, câbles électriques, fusibles, chaînes. Approx. 160 x 550 x 140 cm

Pour mieux faire connaissance avec l'artiste, un ancien article de libération "Monica Bonvicini déshabille l'espace" : http://www.liberation.fr/culture/0101382988-monica-bonvicini-deshabille-l-espace ou encore cet article (en anglais) sur le blog de Kate Green : http://www.neoaztlan.com/issue-five/art/monica-bonvicini/